Incroyable découverte scientifique...

 

Dégagement par le plomb

Ma première rencontre avec ce métal s'est faite alors que je n'avais que sept ou huit ans, suite à un reportage diffusé à la télévision de l'époque et consacré à la civilisation Inca.

talisman plombIl  montrait la coutume ancestrale de réalisation de porte-bonheur en jetant une certaine masse de plomb en fusion dans de l'eau froide, le résultat obtenu ressemblait  à une masse difforme, très abstraite, mais ô combien protectrice, d'après leur dire.
Comme un enfant éprouve souvent le besoin d'expérimenter, voila qu'au cours de mes vacances suivantes en Dordogne dans la minoterie familiale, alors que le four de la forge était allumé je n'ai rien trouvé de mieux que de découper les plomb servant à lester un filet de braconnage, de les faire fondre en cachette et de jeter le métal en fusion dans un seau d'eau, comme je l'avais vu dans ce reportage.
Cette action a eu pour effet de générer une forte explosion  avec projection de métal qui m'a valu une belle peur et une punition méritée. Cela ne m'a pas empêché de réitérer l'opération en catimini mais de façon plus réfléchie par la suite!
J'ai redécouvert cette pratique il y a quelques années, alors que j'avais déjà découvert à l'époque, mes aptitudes à magnétiser et "penduler".
J'ai rencontré lors d'un cours de tarot de Marseille une thérapeute marocaine installée à Paris qui prodiguait des massages destinés à nettoyer les mémoires parasites qui encombrent tout un chacun. Petite fille de guérisseurs de génération en génération, cette femme organisait ses propres stages de "transe en danse", dans un riad à Marrakech, dont la finalité était d'accéder à la transe, par le biais des musiques et danses sacrées du Maroc, pour lâcher prise et ainsi pouvoir se libérer de ses entraves.
La semaine consacrée à la préparation à la transe s'achevait par une nuit de mise en pratique, animée par un groupe de musiciens "Gnawas" qui dans leur culture sont les guérisseurs du corps. (Ces musiciens-guérisseurs qui sillonnent les rues et qui sont invités à entrer chez les familles pour que les femmesplomb protection généralement rentrent en transe, et au travers de celle-ci évacuent le trop plein dû à leur condition de femme soumise). Je ne détaillerais pas davantage, mais quelle nuit surprenante où chaque participant rentrait dans une transe incontrôlable qui se terminait par une chute sur le sol recouvert de tapis, et qui continuait pour certains au sol jusqu'à l'ultime lâcher prise. J'ai été choisi pour accompagner les amis en transe jusqu'à leur complet réveil emboitant le pas de ces curieux guérisseurs.
Sur la quinzaine de "stagiaires", trois personnes, je suis l'une d'entre elles, n'ont pu aller au bout de l'expérience, ça arrive par peur ou parce que ce n'était tout simplement pas le moment.
Quelle frustration pour moi, mais qu'importait, j'avais participé à ma manière!
Je me rappelle qu'en fin de cérémonie, un vieux guérisseur m'a pris les mains pendant quelques minutes sans raison  particulière, du moins le croyais-je à cet instant.....
Retour à Paris et, environ trois mois après, alors que j'étais en train de réaliser dans mon garage des contrepoids, pour remettre en marche une vieille pendule comtoise, en fondant du plomb dans des tuyaux métalliques, le téléphone sonne....
La thérapeute marocaine, devenue depuis une amie, m'apprend qu'elle vient de recevoir un appel du Maroc, émanant du vieux chamane aveugle (je ne m'étais pas rendu compte de sa cécité sur l'instant). Depuis tout ce temps, m'avouera-t-elle, il se demandait ce qu'il devait faire me concernant, lui qui avait "vu" en moi un des leurs, mais européen et de surcroit non musulman, d'où cette longue hésitation à me proposer de retourner les voir pour  réveiller en moi certaines capacités non écloses, dont le dégagement par le plomb (pas de hasard!).
Quelques jours après, une cérémonie et une initiation sont programmées à Marrakech, cette fois-ci par les guérisseurs de l'âme, les "Issawas", auxquelles je me rends accompagné de l'amie marocaine et de l'ami kinésithérapeute qui m'a ouvert à la thérapie.
Présents  sept "maîtres", venant des quatre coins du Royaume, ayant répondu à la convocation plus de nombreux invités choisis pour cette cérémonie d'intronisation, remplie de prières chants et danses, suivie le lendemain par une initiation au plomb dispensée par une vieille guérisseuse de la médina d'au moins soixante quinze ans (durant la nuit, j'ai dormi avec sous mon oreiller, le plomb qui serait fondu le lendemain suite à cette période d'imprégnation du métal). Cette femme qui habitait une piètre demeure à l'intérieur noirci, la faute à soixante années passées à fondre du plomb sur un réchaud au gaz sans aucune précaution. Du reste, j'apprendrais plus tard que cette femme à la santé chancelante depuis des années, est décédée la semaine plomb jambed'après. Elle a transmis une dernière fois, après avoir initié sa fille et sa petite-fille de 11 ans chargées d'assurer sa succession.
En premier lieu, nous revêtons chacun une gandoura blanche, cette tunique longue sans manches et sans capuchon d'origine berbère. Sur un vieux réchaud à gaz, une petite casserole en aluminium dans laquelle elle met le plomb imprégné durant la nuit jusqu'à sa liquéfaction complète. Elle me demande ensuite de me positionner debout les jambes écartées au-dessus d'un seau d'eau mélangée à un concentré de fleur d'oranger. Elle y verse alors le plomb liquide, ce qui provoque une réaction thermique, alliant explosion et projection de vapeur et d'eau.
Le "plomb" ainsi obtenu, lui sert de support de voyance, elle se met à raconter ma vie, et les choses gravées en moi à nettoyer. Étonnant la justesse de sa lecture de ces plombs de formes si tarabiscotées!
L'opération sera répétée plusieurs fois, jusqu'à "nettoyage" complet, et c'est un fait que l'aspect du plomb a changé du tout au tout. Au début forte explosion, plomb grisâtre, formes tortueuses et odeurs nauséabondes, pour finir, plomb de formes allongées couleur argent brillant, l'odeur de fleur d'oranger et l'impression qu'il y a plus de matière.
Dernière opération pour finir, une douche à l'aide de l'eau utilisée lors des fontes.
Pour information mon ami kinésithérapeute qui avait voulu tester cette pratique, est resté prostré pendant plusieurs dizaines de minutes, passant par de drôles de sensations pour sortir de cet état empreint d'une sensation de légèreté.
Quant à moi, une grande fatigue, une impression d'avoir été lessivé, mais ensuite une sensation de libération, de lâcher prise....
Je pensais suivre en me rendant au Maroc une initiation en règle, ce n'a pas été le cas, il m'a été dit de faire tout simplement, sans me poser de questions, que j'avais ça en moi et que ça suffisait pour œuvrer.
Dès mon retour en France, j'ai bien sûr adapté mon cabinet à cette pratique en fabriquant une enceinte contenant le réchaud, et permettant d'évacuer les gaz de brûlage via une gaine et un extracteur de fumées vers l'extérieur.
Même si cette technique, n'occupe que 25% de mon activité, c'est un outil efficace dont j'ai pu mesurer les  résultats sur certaines problématiques.
Quand c'est possible, lorsque les consultants ne sont pas trop éloignés du cabinet, je leur demande de faire séjourner 3 galets de plomb de ma confection, durant trois nuits sous leur oreiller, dans le cas inverse l'imprégnation se fait avant et dès leur arrivée, et au long de la séance. Ils repartiront tous avec une bouteille d'un litre et demi de l'eau (mélangée à de la fleur d'oranger) dans laquelle a été fondu le plomb, et avec laquelle ils devront terminer leur douche du lendemain par une aspersion finale.
Le dégagement par le plomb tel que je le pratique, ne fait pas appel à la voyance pure, même si par l'interprétation des formes obtenues, des informations me sont données. Cette pratique que j'utilise depuis quelques années seulement et qui découle de la Molybdomancie, littéralement divination par le plomb ou l'étain fondu ( du latin "molybdus" qui veut dire plomb, et "manteia" qui veut dire divination). Il s'agit d'interpréter les formes, les bruits, les sifflements et parfois les odeurs que  génère le métal en fusion en tombant dans un seau d'eau froide, à laquelle j'ajoute au préalable de l'eau de fleur d'oranger.
C'est une pratique qui remonte à très loin, utilisée chez les Egyptiens, les Hébreux, les civilisations Inca et Maya dans un but spirituel. Elle est encore patiquée  de nos jours dans les pays d'Afrique de l'Ouest et du Maghreb et, en Europe importée par l'immigration.
On l’utilise essentiellement pour désenvoûter, pour enlever le "mauvais œil", pour dégager et déparasiter un individu.
Le  plomb est l'un des métaux les plus anciens découvert par l’homme en raison de sa grande diffusion et de sa facilité d'extraction. Sa grande malléabilité et son point de fusion facile à atteindre sans matériel spécifique, en ont répandu l'utilisation et cela dans de nombreuses civilisations. Il est  mentionné  sur des plaques d'argile sumériennes datant de près de 5000 ans. Le plomb était considéré par les alchimistes comme le point de départ du grand œuvre et de tout travail alchimique.
Ce métal représente donc la base de tout travail spirituel. Il est associé en astrologie à la planète Saturne et de fait on parle de nos jours de saturnisme, maladie liée à l’intoxication au plomb, généralement due à une surexposition prolongée ou à une ingestion régulière. Comme caractéristique non négligeable, ce métal a la capacité d'arrêter les rayons X et de protéger de radiations de tous genres. 
Ce qui le caractérise, c’est sa lourdeur et donc, d'une certaine manière, sa pesanteur.
Dans l'ancien temps Saturne était considérée comme la plus lointaine des planètes, symbole de retraite, de solitude, et d’isolement.
En astrologie, Saturne nous sert de guide lorsque l'on s'individualise, il nous invite à descendre au plus profond de nos mémoires et donc de visiter notre âme pour en libérer les souffrances qui nous pèsent pour mieux nous  réaliser.
Dans notre symbolique de tous les jours, le plomb symbolise la lourdeur, l'oppression. On parle souvent d' un sommeil de plomb pour un sommeil profond. Une atmosphère plombée, un soleil ou ciel de plomb lorsque le temps est accablant, et écrasant.
On parle de chape de plomb au dessus de notre tête ou sur les épaules, de jambes ou semelles de plomb quand nous nous sentons lourds et pesants et de bien d'autres expressions encore.
Autant le plomb peut être polluant sur le plan physique, autant il a la capacité de dépolluer au niveau éthérique et spirituel. Là est le paradoxe, chaque chose, chaque être a une double polarité. Dans notre cas la fonte de ce métal pesant permettra de nous "alléger".
Le  dégagement par le plomb est encore méconnu de nos jours pour la plupart des gens. Ceux qui meplomb corps contactent le font pour enlever le "mauvais œil", ce travail occulte fait ou commandé à un tiers pour diminuer l'intégrité physique ou mentale d'une personne à qui l'on souhaite nuire. Ces pratiques, encore très courantes dans certains pays d'Afrique ou régions françaises, et qui en fonction des compétences du pratiquant peuvent générer des pathologies sur les gens visés ignorant bien souvent tout de ces pratiques douteuses. Il ne m'est pas rare de rencontrer des patients qui lors de notre conversation de début de séance, me disent au hasard d'une phrase, je me sens plombé.
Certains pensent à tort, être victime des autres! A vivre dans la peur et dans la croyance exacerbée en tous ces rituels, ils se créent des formes pensées et donc se sont à leur insu auto-envoutés, auto-chargés …
Il est souvent plus facile de rejeter les raisons de son mal-être sur un tiers, de trouver des excuses à ses malheurs, mais attention à la toute puissance insoupçonnée de son propre mental, capable de créer lui même ses propres névroses et pathologies, qui peuvent empirer dans le temps.
Nous sommes tous en contact par nos inconscients, toute pensée, toute parole émise est énergie et donc vibratoire, et à ce titre elle va tourner jusqu'à ce qu'elle trouve un réceptacle, ou atteingne la personne à qui elle était adressée. Attention "Ce que l'on pense on le crée!"
Quand ce sont des intentions d'amour, pas de problèmes, mais dans le cas inverse ces formes pensées, même si vous n'en avez pas conscience peuvent avoir des conséquences insoupçonnées, allant même jusqu'à se matérialiser, se cristalliser sur vous ou sur autrui.
Le plomb est un formidable outil de libération et d'évolution personnelle, par sa faculté à libérer nos peurs, nos doutes et tout ce qui encombre notre aura. C'est comme si, des voiles translucides superposés au fil des années étaient ôtés, nous permettant de  retrouver une certaine autonomie, d'accéder à d'autres ressentis et de nous mettre en chemin...
Vous pouvez remarquer sur la photo n°3 sur la droite, cette forme obtenue censée symboliser la tête et le corps, forme dépourvue de toute excroissance ce qui indique que la dépollution est effective.
Comme je l'ai dit précédemment, le dégagement par le plomb tel que je le pratique, ne fait pas appel à la voyance pure, même si par l'interprétation des formes obtenues, des informations me sont données. Je reçois trop de personnes ayant eu recours à de la voyance et qui n'en sont pas sortis indemnes. Une information révélée vraie ou fausse, peut si elle est de nature à inquiéter ladite personne, l'amener à ressasser sans cesse et se créer des formes pensées ou des cristallisations de tous ordres. Le travail se fait de toute façon et les informations données au cours de la séance, le sont pour une prise de conscience de la part du consultant.
Au cas où l'idée vous prenait de faire ce travail par vous même, et c'est déjà arrivé, en plus de la précaution à prendre quant à la manipulation du métal en fusion, sachez que vous pouvez être mis en présence d'énergies basses voire nocives pour tout un chacun. Je rappelle que l'on peut enlever magie, mauvais œil et autres, encore faut-il être protégé ou autorisé à utiliser cette pratique, pour ne pas être "attaqué" de toute part.

Quelques exemples de fonte de plomb

fonte plomb 1fonte plomb 2fonte plomb 3fonte plomb 4fonte de plomb 5